Se connecter

fermer

L'inscription à ce site vous permet d'accéder au statut et à l'historique de votre commande. Remplissez simplement les champs ci-dessous et nous obtiendrons un nouveau compte créé pour vous en un rien de temps. Nous vous demanderons uniquement les informations nécessaires pour accélérer et faciliter le processus d'achat.

Créer un compte

Panier

fermer
  • Aucun produit dans le panier.
Notre numéro: 01 76 46 04 24

LES ORTHESES

  • VITALITÉ

    L'orthèse permet de ralentir le vieillissement des articulations et la perte du tonus musculaire.

  • REPOS & BIEN-ÊTRE

    En immobilisant les articulations, l'orthèse permet aux membres de se reposer et procure ainsi une position de repos et de bien être.

  • GUÉRISON ACCÉLÉRÉE

    Dans les cas de blessures ou de douleurs, les orthèses sont les solutions à privilégier. En effet, elles sont les catalyseurs de la guérison.

Les avantages des orthèses

Les orthèses sont un agent thérapeutiques à part entière. Elles permettent de :
  • Réduire une inflammation
  • Réduire la douleur
  • Faciliter un mouvement
  • Corriger une déformation 
  • Suppléer un déficit moteur
  • Favoriser la résorption un oedème ou un hématome.
  • Guider la cicatrisation

Au niveau des douleurs telles que l'arthrose, les orthèses interviennent pour mieux mobiliser les forces dans les zones articulaires touchées afin diminuer les sensations douloureuses.

Entretien avec Brigitte L., Kinésithérapeute

Beaucoup de gens souffrent inutilement d'une douleur causée par exemple par l'arthrose. Les orthèses constituent une option de traitement économique et efficace.
Depuis 1988, plusieurs milliers de personnes dans le monde entier en ont bénéficié, en vivant plus activement et sans douleur.
En parallèle d'un traitement traditionnel, je recommande vivement l'utilisation d'une orthèse pour soulager la douleur et améliorer la mobilité.

Nos solutions en orthèses


Comment fonctionne une orthèse ?

Il existe 5 effets mécaniques différents qui peuvent être appliqués par une orthèse :

  • Une stabilisation : maintenir une position "d’immobilisation" relative pour une ou plusieurs articulations ;
  • Une posture : maintenir voire contraindre un segment anatomique dans une position déterminée qu’il ne prend pas spontanément (posture statique ou dynamique) ;
  • Une limitation de la course articulaire : fixer à une valeur angulaire déterminée, la limite du balayage articulaire dans un sens et laisser une totale liberté dans l’autre sens ;
  • Une compression : comprimer les tissus pour éviter leur expansion (compression rigide ou élastique) ;
  • Une posture en capacité cutanée maximale : la mise en position d’étirement maximal de la peau par une posture statique.

En raison de la fragilité cutanée, des poussées inflammatoires et de l’évolution des déformations de la personne atteinte de PR, la surveillance des orthèses doit être régulière (deux fois par an en moyenne) afin de pouvoir les corriger, voire les remplacer si nécessaire.

A votre écoute

Déjà plus de 1 100 000 personnes soulagées

Conseil d'experts

Des analyses recueillies auprès des rhumatologues et ostéopathes

Produits de l'année

Les dernières innovations santé sélectionnées pour vous

100% certifié

Tous nos produits ont été testés et  cliniquement approuvés par les experts

Dans quels cas utiliser une orthèse?

PORT DE L’ORTHÈSE EN PRÉVENTION

C’est un sujet discuté et qui tend à se démocratiser. Par exemple, avec la progression des accidents de type traumatisme crânien à ski, il est maintenant rentré dans les habitudes de porter un casque de protection.

Ainsi, même si une blessure au genou n’est pas vitale comme peut l’être un accident sans casque, il n’est pas incohérent au vu du nombre de blessures impactant les genoux des skieurs chaque année, d’avoir recours à une orthèse de protection (à adapter bien sûr en fonction de l’intensité de sa pratique).

Dans les sports extrêmes comme le Motocross, où les accidents peuvent être très graves, l’orthèse haut de gamme de protection de genou est devenue quasiment une obligation. Elle ne permet pas d’éviter la blessure mais elle limite fortement la gravité de celle-ci.


PORT DE L’ORTHÈSE EN PRÉSENCE D’UNE PATHOLOGIE PERSISTANTE

Si une pathologie dure dans le temps, une orthèse de compression peut permettre de limiter les mécanismes de douleurs et reprendre plus tôt les exercices pour soigner la pathologie. Cela est souvent le cas pour une tendinopathie par exemple (Rotulienne, Achille,…).

Comment choisir son orthèse ?

Il existe deux types d'orthèses : les orthèses en série, qui sont préfabriquées, et les orthèses sur mesure. Plusieurs orthèses préfabriquées de bonne qualité sont disponibles sur le marché. Fabriquée de tissu et munies d'une barre en métal ou en plastique sur la surface palmaire ou dorsale du poignet (ou sur les deux faces), il est important qu'elles soient ajustées correctement, confortables et qu'elles aient une bonne apparence. 


Cependant, les orthèses préfabriquées ne conviennent pas à tout le monde. Il est parfois nécessaire d'en fabriquer une sur mesure. Les spécialistes préfèrent les orthèses sur mesure qui sont mieux adaptées.

Pour bien choisir son orthèse, il faut faire attention aux critères suivants : souplesse, rigidité, confort, auto-adhérence, vieillissement, précision du moulage, finitions et retouches, critères économiques. Le confort, la légèreté, la facilité d'entretien et la possibilité de retouche constituent les plus importants dans le choix d'une orthèse.

Vérifiez le bénéfice apporté par le port de l'orthèse en comparant les activités possibles avec ou sans. S'il s'agit d'orthèse sur mesure, n'hésitez pas à contacter à nouveau le professionnel qui vous l'a confectionnée. Elle doit vous apporter un confort total : par exemple, une irritation aux points d'appui est un signe de retouche nécessaire.

Si vous optez pour une orthèse de série, vérifiez bien la qualité de l'orthèse en l'essayant plusieurs fois si besoin avant d'en faire l'achat. Avant d'acheter votre orthèse, n'hésitez pas à vous renseigner sur le mode d'utilisation, les garanties et la prise en charge auprès du vendeur.

Nos solutions en orthèses


TÉMOIGNAGES DE NOS CLIENTS


questions fréquentes


Les bienfaits des orthèses plantaires sur les muscles et la posture.

L’objectif principal est de faire fonctionner le corps de façon optimale. Selon la prescription, les orthèses plantaires peuvent réaligner la biomécanique et ainsi, favoriser un meilleur rendement musculaire. Dans certains cas, elles permettent de ralentir le vieillissement des articulations et la perte de tonus musculaire. Une orthèse permet au patient de maintenir sa qualité de vie et de continuer à faire ses activités sans ressentir de douleur. Pour les sportifs ou les travailleurs, le port d’orthèse peut prévenir les blessures aux membres inférieurs.

Le port d’orthèses plantaires peut-il affaiblir les muscles?

Non, en aucun cas le port d’orthèse plantaire ne peut affaiblir les muscles. Puisque l’orthèse plantaire favorise un réalignement biomécanique, elle permet de faire travailler le pied adéquatement et de renforcer le tonus musculaire. Alors, le patient qui bénéficie d’un traitement podiatrique doit s’attendre à une réaction positive des muscles inférieurs de son corps.

Les orthèses plantaires peuvent remédier à quels maux?

En améliorant ou corrigeant la biomécanique du patient, ce traitement podiatrique peut diminuer ou guérir les problèmes mécaniques, musculo-squelettiques, posturaux, etc. Les principales douleurs traitées par le port d’orthèses plantaires sont :

  • Fasciite plantaire/ Épine de Lenoir
  • Bursite/ Capsulite
  • Tendinite
  • Orteils marteaux
  • Hallux valgus
  • Pieds plats
  • Problèmes de genoux
  • Tous autres problèmes biomécaniques.

Si vous souffrez d’une douleur aux pieds, consulter un podiatre vous permettra de cibler la cause de vos maux et de bénéficier du traitement adéquat. Il est déconseillé d’endurer une douleur trop longtemps afin d’éviter toute aggravation. Plus un problème est pris en charge rapidement, plus le traitement sera efficace.

Intérêt de l'orthèse de genou

Il existe des milliers d'études rendant difficile leur interprétation mais par les études bibliographiques et les études randomisées avec groupe témoin, on arrive a ressortir des éléments définissant l'intérêt de l'orthopédie. Les 4 principales raisons qui justifient le port d'une orthèse après blessure du LCA :

1- L'ASPECT BIOMÉCANIQUE : L'IMPORTANCE DANS LA GESTUELLE.

L'étude n°4 montre que le port d'orthèse n'a pas d'intérêt dans les 6 premières semaines après une opération. Aucune différence ayant été constatée entre les deux groupes de travail.

En revanche, son port est conseillé par la suite comme le démontre l'étude n°1 et l'étude n°2 car elle permet de progresser dans les amplitudes articulaires en post-opératoire et de diminuer l'impact au sol grâce à l'amélioration de la qualité du mouvement.

L'étude n°5 démontre aussi que le contrôle postural est augmenté si le LCA est rompu et que l'on pratique une activité physique. Importance de la proprioception dans la qualité du mouvement.

 2- L'ASPECT PSYCHOLOGIQUE : LE PATIENT SE SENT PROTÉGER ET PEUT SE LIBÉRER DES DIFFÉRENTES CRAINTES.

Très important chez de nombreux patients, on estime les échecs chirurgicaux à cause de la peur de la re-rupture à quasiment 30% après une opération du LCA. Si l'orthèse est un moyen de travailler sur la confiance, c'est l'un des critères primordiales qui permettrait le retour au même niveau de pratique sportive.

3- L'ASPECT PROTECTION : L'IMPORTANCE DES 4 POINTS D'APPUI.

Le contrôle de la rotation est nécessaire en post-opératoire car comme il est évoqué dans l'étude n°3, la rotation tibiale externe est importante après l'opération. L'orthèse limitera ce mouvement donc les risques de re-rupture.

Cuissard de compression et retour veineux, oxygénation optimisée

Bien que la pratique sportive en général constitue un très bon bouclier contre l'insuffisance veineuse car il favorise le retour veineux, il n'en demeure pas moins que 15% des passionnés de sport souffrent de ce trouble de la circulation sanguine. Il est donc important de soulager et prévenir l'insuffisance veineuse. De nombreux athlètes l'ont bien compris, après une blessure. Citons les propos de David Douillet pour illustrer ce fait avéré : « je sais maintenant que les veines existent, et que leur bon fonctionnement est indispensable au mouvement, à l’effort physique, au sport, quelque soit son niveau. »

Les sports concernés : les sports avec à-coups violents comme le squash ou le tennis. C'est aussi vrai pour les sports à prédominance statique prolongée faible et modérée, à l'instar de l'haltérophilie, du curling, du tennis de table, du bowling,... Enfin dans les sports de combat, comme la boxe, le judo et le karaté, les sports de lutte et les sports de pagaie avec l'immobilisation du bas du corps (canoë-kayak,...), l'insuffisance veineuse touche tout autant les athlètes.


Les causes : les efforts statiques et contractions musculaires prolongées, les à-coups violents, les chocs externes, les compressions permanentes de la voûte plantaire contrarient la physiologie veineuse pendant l'effort. De ce fait les veines ne jouent plus leur rôle thermorégulant , crucial pour les sportifs pour évacuer le trop plein de chaleur produite durant les entraînements et les compétitions. C'est ainsi que l'incontinence veineuse apparaît et peut causer de graves complications, comme la thrombose veineuse, les ulcères variqueux,...


Le diagnostic : ce trouble veineux des membres inférieurs principalement (jambes, face postérieure du genou et cuisses) se caractérise dans un premier temps par des varices. Les valvules (clapets) de ces veines atteintes, dilatées et déformées ne remontent plus correctement le sang vers le cœur. Appelées aussi phlébectasies, les varices sont disgracieuses et peuvent être douloureuses. Dans un second temps, les varices sont souvent accompagnées de crampes musculaires, d'oedèmes, de fourmillements et d'une coloration brunâtre de la peau.

Les bas de contention, l'accessoire phare des sportifs

POURQUOI UTILISER DES BAS DE CONTENTION ?

D'un point de vue scientifique, Il faut savoir qu'une distance de 1,20 mêtres sépare le cœur et les pieds.
Ainsi, la pression sanguine du sang qui arrive par les artères compense celle du retour qui est veineuse. De même, l'organisme dispose d'un système de petites écluses et de valves, qui divisent la colonne de liquide par fragments de 15 à 20 centimètres. De plus, le sang arrivé aux muscles par les artères apporte de l'oxygène et des glucoses et remonte dans les veines contenant du gaz carbonique et d'autres toxines.
DES EXEMPLES DE SPORTIFS QUI PORTENT DES BAS DE CONTENTION ?

Lors de la Coupe du Monde de Football en 1998, notre équipe française portait des bas de contention.
Joe Kals paraplégique, monte les 1 665 marches de la tour Eiffel
Kilian Jornett, ski-alpiniste et coureur 

Scroll To TopScroll To Top