Text-neck : le mal des « accros » au texto

Habitué du travail sur écran, vous êtes régulièrement sujet aux douleurs cervicales ? Mal à la nuque, raideurs au niveau du cou et autres contractures sont votre lot quotidien ? Vous souffrez peut-être du syndrome du text-neck, un nouveau mal de cou qui pourrait bien devenir le prochain mal du siècle.

Qu’est-ce que le text-neck ?


Née au Royaume-Uni, l’expression « text-neck » désignait à l’origine les cervicalgies provoquées par une mauvaise position du cou lors de l’utilisation du téléphone portable. Par extension, elle en est venue à inclure les douleurs cervicales dues à une mauvaise posture lors du travail sur des écrans de petite taille : smartphones, tablettes numériques, ordinateurs portables compacts, etc.

Les troubles relatifs au text-neck ne se manifestent pas immédiatement. C’est la répétition dans le temps d’efforts musculaires et articulaires trop intenses qui entraînent leur apparition. L’écran n’étant pas situé à hauteur des yeux, l’utilisateur doit en effet pencher la tête vers l’appareil pour s’en servir, d’où une sursollicitation du haut du dos et du cou. Résultat : des tensions et raideurs dans la nuque, une crispation des muscles des épaules, voire une modification de la structure du rachis.

Les douleurs liées à la cervicalgie des textos


C’est parce que la tête représente un poids conséquent, et que sa flexion vers l’avant exerce une traction sur l’ensemble de la colonne vertébrale, que les douleurs surviennent. En toute logique, celles-ci affectent en priorité la nuque et le cou, mais elles peuvent aussi toucher d’autres parties du corps.

Parmi les symptômes associés au text-neck, on trouve ainsi :

  • des douleurs cervicales, qui peuvent aller du simple torticolis à des troubles neurologiques plus sévères ;
  • des névralgies cervico-brachiales en cas de compression des terminaisons nerveuses, avec irradiation dans le bras et la main ;
  • des maux persistants dans le haut du dos, parfois entrecoupés de crises hyperalgiques ;
  • des contractures et spasmes musculaires au niveau des épaules ;
  • des déformations de la colonne vertébrale.

La prévention


Les douleurs, cervicales et autres, associées au syndrome du text-neck, relèvent des troubles musculosquelettiques. À ce titre, il est possible de les prévenir en respectant les règles ergonomiques préconisées pour l’aménagement des postes de travail, notamment pour le travail sur écran.

Pour réduire l'astreinte musculosquelettique, la posture de l’ensemble du corps doit être optimale. Ainsi, plutôt que de rester le menton collé à la poitrine, les épaules enroulées vers l’avant et les coudes repliés, il faut penser à :

  • relever la tête en portant l’appareil à hauteur des yeux.
  • De même, pour téléphoner, mieux vaut utiliser un kit mains-libres ou un casque, de manière à ne pas figer la nuque.
  • Enfin, il ne faut pas hésiter à faire régulièrement des mouvements de rotation du cou et des épaules afin de relâcher les muscles.