L'arthrose de l'épaule

Les types d'arthrose

L’arthrose de l’épaule peut être primaire ou secondaire, c’est-à-dire qu’elle peut avoir une cause évidente ou, au contraire, être d’origine inconnue. L’arthrose primaire est le résultat de la dégénérescence du cartilage qui protège les structures de l’articulation, mais aucune cause n’est identifiable. Il s’agit généralement d’un résultat du vieillissement, causé par des microtraumatismes indétectables au cours des années précédentes.

L’arthrose secondaire apparaît à la suite d’un ou plusieurs traumatismes, d’une maladie des articulations comme la goutte ou encore d’une anomalie dans la structure de l’articulation. De multiples luxations ou une inflammation chronique de la capsule et du liquide synovial (le liquide qui lubrifie l’articulation) peuvent également entraîner l’arthrose en abîmant le cartilage.

 

Cause de l'arthrose


Contrairement à la croyance populaire, l’arthrose n’est pas une conséquence normale du vieillissement. Elle est plutôt le résultat d’une surstimulation de certaines cellules pro-inflammatoires. À la suite d’un traumatisme, d’un mouvement répétitif ou de la sollicitation intense d’une articulation, des débris de cartilage enflamment les chondrocytes (cellules spécialisées du cartilage).

Ces débris proviennent de minuscules lésions ou encore d’un traumatisme plus important comme une chute, qui érodent le cartilage et entraînent l’accumulation de débris dans l’articulation. Une fois la réaction inflammatoire déclenchée, elle est très difficile à freiner. Les chondrocytes produisent des molécules d’inflammation (cytokines) qui se propagent à travers l’articulation; les cellules réagissent à l’inflammation en produisant davantage de cytokines, qui à leur tour stimulent les chondrocytes. Le cartilage est donc détruit plus rapidement qu’il ne peut se régénérer.

Ce cercle vicieux entraîne une inflammation chronique et douloureuse.