Sommeil - Insomnies

Fonctionnement du système nerveux et du sommeil


La grande majorité des problèmes de sommeil chroniques trouvent leur origine dans des tensions et blocages qui s’installent et s’accumulent dans le système nerveux. Ces tensions entravent et déséquilibrent les cycles naturels du corps nécessaires à un sommeil de qualité et réparateur. Au fil des mois ou des années, cette situation provoque de nombreux types de troubles du sommeil et insomnies.

Si les tensions dans les nerfs ne sont pas évacuées, le système nerveux accumule des contractures chroniques qui entravent les changements de fréquence des ondes cérébrales qui sont nécessaires pour déclencher et traverser correctement les différentes phases du sommeil, depuis l’endormissement jusqu’au sommeil paradoxal, et cela sur plusieurs cycles chaque nuit.

Les tensions dans le système nerveux entravent la quantité et la fonction des neurotransmetteurs. Le cerveau perd ainsi sa capacité à réguler correctement les fonctions physiologiques de l’organisme. Cela affecte le cycle du sommeil mais également le système respiratoire et le système cardio-vasculaire.

 

L'importance de la thermorégulation sur le sommeil


Les personnes souffrant de troubles du sommeil présentent habituellement un cycle thermique déficient. L’endormissement et un sommeil de qualité nécessitent une baisse rapide de la température du corps le soir lors de l’endormissement et une augmentation le matin (voir schéma ci-dessous). Lorsque le cerveau, via les neurotransmetteurs, ne déclenche pas ce changement de température de manière suffisamment marquée, l’endormissement est difficile et le sommeil reste superficiel.

Cela illustre l’importance des neurotransmetteurs actifs dans la régulation du sommeil. Les endorphines font partie de ces neurotransmetteurs mais ne sont pas les seules, d’autres sont nécessaires à la régulation des rythmes circadiens et donc à des cycles de sommeil équilibrés.